Cinquième boursier: Dr. Kateryna Dysa

Prof. Kateryna Dysa

Fellow URIS au semestre de printemps 201Dysa_Portrait9 (de février à juillet 2019)

 “Young people, travel if you can, and if you cannot – travel all the same” (Jules Verne: L’École des Robinsones, 1882)

Les récits et guides de voyage sur la ville de Kiev sont au centre de l’actuel projet de recherche de Madame la Dre Kateryna Dysa intitulé « Transformation of the Image of the City in Travel Literature : The Case of Kyiv from the Mid-19th to the Early 20th Century ». La migration de travail, les pèlerinages et le tourisme ont conduit à une grande mobilité dans l’Empire tsariste au milieu du 19èmesiècle, donnant naissance à de nouvelles formes littéraires telles que les guides touristiques et les récits de voyage. À cette époque, Kiev était, en tant que centre de la « vieille Rus’ », un lieu de pèlerinage connu mais en même temps provincial de la fois orthodoxe. La ville se modifia régulièrement sous l’influence des voyageurs et voyageuses, jusqu’à devenir un lieu de rencontre dynamique, multiethnique et cosmopolite au début du 20èmesiècle. Dre Kateryna Dysa analyse les constructions et les transformations du paysage urbain de Kiev du point de vue de l’histoire des voyages et apporte ainsi une contribution importante à la recherche sur le tourisme et les voyages dans l’Empire tsariste.

Dans son cours à l’université de Bâle intitulé « Describing Eastern Europe : The History of Travel Writing about the Region between the 16th and 20th Centuries », elle examine avec les étudiant-e-s qui étaient les premiers voyageurs en Europe de l’Est, quelles étaient leurs destinations et quels tropes ont-ils produit ou reproduit sur les régions historiques de la Pologne, de la Russie et de l’Ukraine. L’émergence du genre de la littérature de voyage et son potentiel pour les questions sociales et culturelles de la modernité est-européenne sont au centre du cours qui est ouvert aux étudiant-e-s en histoire, en études d’Europe orientale, en European Global Studies et en littérature.

Avec sa thèse de doctorat effectuée à la Central European University (CEU) de Budapest, Dre Kateryna Dysa a présenté la première étude détaillée sur les procès en sorcellerie en Ukraine. Sa monographie « Witchcraft Trials and Beyond : in Volhynian, Podolian and Ruthenian Palatinates of the Polish-Lithuanian Commonwealth of the 17th-18th centuries » paraîtra prochainement. Elle y soutient, à partir d’une perspective anthropologique, que la sorcellerie en Ukraine s’exprimait dans une magie domestique prosaïque et reflétait les tensions sociales de la société. Dre Kateryna Dysa fait également œuvre de pionnière avec son deuxième projet de livre sur l’histoire de la sexualité dans les centres urbains d’Ukraine au 18èmesiècle. Son analyse des pratiques de persécution des représentants catholiques et orthodoxes place les discours sur les pratiques sexuelles et sur le corps dans une perspective européenne comparative.

Prof. Kateryna Dysa enseigne et fait de la recherche à l’Académie Mohyla de Kiev.

Le cours dans le programme des cours de l’Université de Bâle.

Contact: katerina.dysa@unibas.ch

CV et list de publications